Florian Marange fait son retour aux Girondins de Bordeaux

Lauren Horky

— 

Après une saison à Nancy, Florian Marange retrouve Bordeaux, son club formateur.
Après une saison à Nancy, Florian Marange retrouve Bordeaux, son club formateur. — P. EMILE / SIPA

D'abord prêté six mois au Havre, Florian Marange avait quitté le club l'été dernier. Libéré de son contrat, le Talençais qui n'entrait pas dans les plans de Laurent Blanc s'était engagé avec Nancy pour une saison. Quelle ne fut donc pas la surprise de retrouver le latéral gauche lundi dernier au Haillan, sur le terrain, pour la reprise des Girondins de Bordeaux. C'était sans connaître la promesse faite par le club au joueur, qui prévoyait son retour cette saison pour ce qui aurait dû être sa dernière année de contrat. « J'ai effectivement résilié mon contrat [en 2009] pour partir libre à Nancy confirme dans L'Equipe celui devrait être la doublure de Benoît Trémoulinas. Certains paramètres faisaient que je ne pouvais pas être prêté. Mais il me restait deux ans de contrat et j'avais un accord secret pour revenir faire ma dernière saison ici. »

« Prouver que je mérite une place »
Florian Marange sera cependant libre fin décembre. Le défenseur, formé au club, aura donc six mois pour convaincre le nouvel entraîneur, Jean Tigana, de le conserver dans son effectif. Suffisant à écouter l'ex-International Espoir. Il affiche sans complexes son optimisme, confiant quant à la chance qui lui ai offerte. « Quand on revient d'une année ailleurs, avec un nouveau coach, on se dit toujours qu'il y a un coup à jouer », confie ainsi le Talençais dans les colonnes de Sud Ouest. « Maintenant, il faut travailler. A moi d'être bon sur le terrain pour prouver que je mérite une place. Je n'ai pas encore parlé avec le staff, on verra comment ça se passe pendant le stage [à Anglet jusqu'à samedi prochain]. Mais moi, j'ai envie de rester ici à Bordeaux et d'avancer avec l'équipe. » Et surtout ne pas ruminer la passe compliquée vécue sous l'ère Laurent Blanc. « Il y a des gens avec qui on s'entend, d'autres moins, c'est comme ça. Il ne comptait pas sur moi, mais je n'en veux à personne. Ça fait partie de mon histoire, mais maintenant je veux tourner la page et aller de l'avant. » A seulement 24 ans, Florian Marange a encore tout son temps.