petacchi plus fort que les chutes

— 

Les sprinteurs sont des équilibristes, mais parfois ils tombent quand même.
Trois chutes ont émaillé hier le final de la première étape du Tour disputée entre Rotterdam et Bruxelles. Le Britannique Mark Cavendish et l'Espagnol Oscar Freire ont par exemple été retardés à 2,2 km de l'arrivée. Ce qui a laissé la porte ouverte à l'Italien Alessandro Petacchi, victorieux dans la capitale belge.Le maillot jaune Fabian Cancellara s'est également retrouvé à terre sous la flamme rouge du dernier kilomètre en même temps qu'une partie du peloton. Le Suisse a pu remonter sur le vélo et franchir la ligne, sans conséquence chronométrique. « Sur le moment, j'ai dit que ça allait. Mais, maintenant, je commence à sentir la douleur sur le côté gauche », a précisé Cancellara, une demi-heure après l'arrivée.