Le RCS veut « bouclier » la boucle

Floréal Hernandez

— 

La réussite au pied de Guillaume Kriegel sera l'une des clefs du match face à Blagnac.
La réussite au pied de Guillaume Kriegel sera l'une des clefs du match face à Blagnac. — G. Varela / 20 Minutes

« L'équipe attend la finale pour exploser. » Philippe Braem va de surprise en surprise avec son groupe. Chaque semaine, il loue « la générosité de ses joueurs » et « la fierté qu'il a de les entraîner ». Mais là, il est étonné car après les victoires en huitième, en quart ou en demie, ses gars « n'ont bu qu'une bière. Loin de l'image du rugby ». En fait, ils se sont réservés pour le dernier combat qui les attend face à Blagnac, dimanche, en finale de Fédérale 2. Avec l'ambition de soulever le bouclier de champion.

« On ne part pas favoris »
Les Strasbourgeois vont avoir fort à faire face aux Midi-Pyrénéens emmenés par l'ex-international et frère de, Francis N'Tamack. « Depuis Cergy en huitième, on a toujours eu le statut d'outsider. Là encore, on ne part pas favoris mais sur une finale, tout est possible », annonce Guillaume Kriegel.
Le centre et buteur de l'équipe estime que ce match « se jouera au mental ». Philippe Braem, son entraîneur abonde : « On va essayer de ne pas jouer la finale dans nos têtes avant de l'avoir joué comme ça nous est arrivés en demie [victoire 13-6 contre Annecy dans les arrêts de jeu]. » Pour être efficace au pied, Guillaume Kriegel se prépare à « me mettre dans ma bulle ». Comme tous ses partenaires, il est prêt à la faire exploser en cas de succès.

Deux ex du Racing

Le capitaine de Blagnac, Nejmi Kara, a joué trois saisons au RCS. Le Molsheimois côtoie un autre ancien Strasbourgeois, Fabrice Culinat, demi de mêlée passé par le Top 14 avec Colomiers.