La victoire sinon rien pour Paris

©2006 20 minutes

— 

Le Paris Saint-Germain n'a guère le choix

Il restera treize rencontres de Ligue 1 aux hommes de Guy Lacombe après ce déplacement à Strasbourg et tout autre résultat qu'une victoire serait catastrophique sur le plan comptable

Sixièmes à 8 points de Bordeaux, dauphin de Lyon, les Parisiens seraient en effet bien inspirés de recoller au quatuor de tête avant le déplacement à Lille, dimanche

Face à un Racing avant-dernier de Ligue 1, à l'effectif diminué et aux résultats inversement proportionnels à la qualité de son jeu, Lacombe espère que les joueurs, contrits après le match nul concédé face à Saint-Etienne, joindront les actes à leurs paroles

« A un moment, il faut arrêter de parler et agir, prévient l'entraîneur parisien, toujours préoccupé par le jeu de son équipe

Quand la machine sera lancée et que les résultats s'enchaîneront, on pourra se remettre à parler d'objectif précis

» Son capitaine Pedro Miguel Pauleta concède toutefois que « pour espérer jouer la deuxième place, il faudra au moins prendre 3 ou 4 points lors de ces deux rendez-vous

» Habituellement isolé en attaque, le goleador portugais, 15 buts au compteur, devrait pour l'occasion se voir adjoindre Carlos Bueno

L'avant-centre uruguayen, oublié depuis l'avènement de son compatriote Cristian Rodriguez, figurait parmi les titulaires lors des derniers entraînements

Auteur d'un but en Coupe de France contre Vermelles, début janvier, Bueno pourrait ainsi connaître sa première titularisation sous les couleurs parisiennes

Sébastien Bordas