Le pari désespéré du Racing

©2006 20 minutes

— 

Une semaine charnière

Les deux réceptions du PSG, ce soir (20 h) en match en retard de la 24e journée, puis d'Ajaccio, samedi, vont sans doute décider du sort du club alsacien en L1

« Il est absolument capital de prendre six points, martèle Amara Diané, peu en réussite devant le but ces derniers temps

C'est un peu la semaine de la dernière chance, mais il faut positiver

On peut encore remonter

» Tout autre scénario verrait se rapprocher le spectre de la L2 pour l'attaquant ivoirien et ses coéquipiers

Car avec dix points de retard sur Troyes (le premier non relégable), cinq sur Ajaccio (18e) et quatorze matchs à disputer, leur situation est plus qu'alarmante

De plus, le mauvais sort continue de frapper le Racing, puisque dix joueurs ont déclaré forfait pour le match de ce soir : Edgard Loué Gnoleba (gastro), Kevin Gameiro (cheville), Pontus Farnerud (suspendu), Stéphane Cassard (fracture du plancher orbital), Pascal Johansen (tendon), Salim Arrache (reprise), Hosni (cuisse), Habib Bellaid (cheville), Sidi Keita (rééducation) et Arthur Boka (CAN)

Guillaume Lacour (genou) est, lui, incertain

Cette cascade de désistements est heureusement atténuée par les retours des Tunisiens Karim Hagui et Haikel Gmamdia (CAN), mais aussi par celui de Yacine Abdessadki (abdomen)

Ils ne seront pas de trop pour aider la plus mauvaise équipe à domicile du Championnat

Car le RCS n'a remporté qu'un match à la Meinau cette saison, son dernier contre Metz (2-1) mi-janvier

Le seul signe encourageant auquel se raccrocher

Jérôme Sillon