«Il fallait quelqu'un de neuf»

©2006 20 minutes

— 

Jacques Haezebrouck Président démissionnaire de Tourcoing (4e de Pro A)

Vous quitterez la présidence du TLM au mois de juin

Qu'est ce qui vous a poussé à faire ce choix ? C'est une décision personnelle

Le TLM mérite de s'attacher les services des meilleurs

Aujourd'hui, la présidence est devenue une charge lourde, où on reçoit plus de coups que de fleurs

Pour que le club franchisse une nouvelle marche, il fallait quelqu'un de neuf

Quand avez-vous pris cette décision ? Je suis allé voir Jean-Pierre Balduyck [maire de Tourcoing et président du directoire du TLM] début janvier

Ma décision était prise, même s'il m'a demandé de réfléchir

Mais j'y réfléchissais déjà depuis le début de cette saison ! Il s'agit donc bel et bien d'une démission et non pas d'un limogeage ? Cinq ans de présidence, c'était suffisant, et je ne suis pas du genre à m'accrocher au siège

Je suis réaliste : le TLM a besoin de quelqu'un qui soit moins sensible à l'affectif

Les négociations concernant la prolongation de contrat du capitaine Laurent Capet, longues et indécises, ont-elles influé sur votre réflexion ? L'épisode Capet a joué, c'est vrai

On m'a appuyé sur la tête pour le prolonger, ce que j'ai fait

Et aujourd'hui, comment joue Laurent Capet ? A cause de ses blessures, il est plus souvent sur le banc que sur le parquet

Mais j'assume

Il doit revenir au niveau qui est le sien, et comme il est encore sous contrat une saison avec nous, il devrait y parvenir

Votre successeur, Carlos Do Novo, dirige une entreprise de BTP

Est-ce le début d'un désengagement de la ville ? Aujourd'hui, la mairie est actionnaire à 65 %

Les budgets augmentent tous les ans

On ne pourra pas compter éternellement sur les fonds publics, ce qui voudrait dire augmenter les impôts

Carlos Do Novo a la volonté de développer le partenariat avec les sponsors, son réseau de chefs d'entreprise devrait lui servir

Mais sa première mission sera de présenter un plan de développement au directoire dans les trois mois

L'annonce de votre départ au milieu de la saison ne pourrait-elle pas perturber les joueurs ? Ils ont pu être surpris sur le moment

Mais je leur ai parlé hier

Ils doivent savoir que je reste à la tête du navire jusqu'au 30 juin, même si on a tendance à me foutre dehors

Ensuite, je vais m'investir dans la création d'un centre de formation

En fait, mon implication dans la vie du club restera forte, mais je ne supporterai plus la responsabilité juridique du club

Quel bilan tirez-vous de votre présidence ? Pas mal de gens ne retiennent que le fait qu'on n'a pas remporté de titre

Je rappelle que j'ai pris la succession de Pierre Dumortier dans des circonstances difficiles [il est décédé brutalement en février 2001]

Un titre cette saison pourrait vous offrir une belle sortie

Mais ce n'est pas moi qui décide

Quand on perd, les supporteurs croient que c'est à cause du président

Ce n'est pourtant pas moi qui suis sur le parquet ! Recueilli par A

Maes

On ne pourra pas compter éternellement sur les fonds publics.