Marseille assure ses arrières

©2006 20 minutes

— 

« C'est à cinq derrière que l'OM a toujours fait ses meilleures prestations à l'extérieur

» Jean Fernandez l'aura une nouvelle fois testé dimanche, à Troyes (0-1)

Outre le fait de ne pas avoir encaissé de but dans l'Aube, la défense olympienne Ferreira-Beye-Dehu-Cesar-Bonnissel a également largement contribué à l'animation offensive

A l'image de Bostjan Cesar, à l'origine du but inscrit par Sabri Lamouchi

L'équipe phocéenne aurait-elle enfin trouvé la formule idéale lors de ses déplacements ? « Quand on ne doit pas faire le jeu, cette tactique à cinq défenseurs nous offre un meilleur équilibre, poursuit l'entraîneur olympien

Les deux latéraux, en plus de leur travail défensif, peuvent apporter offensivement dans leurs couloirs, tandis que l'axe à trois permet de boucher les espaces

» Pour Jean Fernandez, le positionnement d'Habib Beye en défenseur central aura même été une des grosses satisfactions dimanche

« Habib a beaucoup apporté par sa puissance, ses qualités physiques et son jeu de tête, analyse le tacticien marseillais

J'ai même eu l'impression qu'il était mieux à ce poste que sur le côté droit

» Mais on l'aura noté à Troyes, comme antérieurement en L1 à Sochaux (0-1) et à Nice (0-1), ou encore à Moscou (1-2), en Coupe d'Europe, l'organisation défensive de l'OM n'a fonctionné « que parce qu'elle était l'affaire de tous », dixit le milieu récupérateur Sabri Lamouchi

« Quand on défend et qu'on attaque ensemble, on est costauds

C'est avec cet esprit collectif qu'on avancera

» Sandrine Dominique