Les Canaris rechutent à Toulouse

©2006 20 minutes

— 

Fin de série

Après deux déplacements fructueux à Ajaccio (0-2) et à Metz (1-4), Nantes (15e) a concédé sa première défaite à l'extérieur de l'année à Toulouse (1-0), samedi soir, à l'occasion de la 25e journée de L1

Un revers qui rappelle étrangement ceux subis en fin d'année 2005, notamment à Troyes (1-0) et à Sochaux (1-0) : une rencontre insipide, des Nantais qui pataugent et un adversaire profitant de la moindre opportunité et qui finit par lever les bras au terme des 90 minutes

Et pourtant, les Canaris étaient prévenus

« Il va falloir être vigilant sur les coups de pied arrêtés

Toulouse a marqué cette saison plus de la moitié de ses buts sur ces phases de jeu », avertissait l'entraîneur nantais Serge Le Dizet jeudi dernier

Résultat : à la 56e minute, sur un coup franc de Laurent Battles, le défenseur toulousain Dominique Arribagé sautait plus haut que Mamadou Diallo et crucifiait le portier jaune et vert Mickaël Landreau

« On le savait mais ça n'a pas suffi », déplorait hier matin Serge Le Dizet

« Ce n'est pas parce qu'on est avertis que l'on ne prend pas de but, relativisait de son côté le latéral droit Nicolas Savinaud

Cela reste un duel qu'il faut gagner

» Plus inquiétant encore, une fois menés au score, les Ligériens ne se sont guère montrés dangereux devant le but des Violets

Une impuissance à réagir déjà stigmatisée lors de précédentes défaites à l'extérieur en 2005

Seul l'Italo-Argentin Julio Hernan Rossi faisait passer des frissons dans le dos des supporteurs du Téfécé à la

91e minute

« On a manqué de mobilité, reconnaissait avec lucidité le milieu de terrain des Canaris Milos Dimitrijevic, très décevant samedi soir

On n'a pas su jouer juste

On n'a pas existé tout simplement ! » David Phelippeau