L'équipe de France sans pitié avec Santoro

©2006 20 minutes

— 

Les relations entre Fabrice Santoro et l'équipe de France de Coupe Davis semblent avoir atteint un point de non-retour

Le joueur varois n'avait pas souhaité annuler une exhibition prévue samedi à Tarbes, jour du rassemblement des tennismans français avant la rencontre en Allemagne, vendredi prochain

Une attitude « peu patriotique », selon Forget, qui s'en était pris de manière plutôt virulente à son joueur

« Après m'avoir sévèrement écarté, pourquoi s'attaquer à mon image ? Systématiquement après de bons résultats, il semble chercher à me descendre, s'est plaint samedi à Tarbes Santoro, avant de fondre en larmes

Ce n'est peut-être pas par hasard si après le meilleur résultat de ma carrière [un quart de finale à l'Open d'Australie], il porte le coup le plus violent

» Guy Forget, qui souhaite visiblement avoir le dernier mot dans cette affaire, a donc convoqué la presse hier, à Roland-Garros pour mettre les points sur les i, en compagnie de ses troupes

« Je n'ai rien contre Fabrice

Si cela s'était produit avec un autre joueur, j'aurais fait exactement pareil

Il réalise qu'il est passé à côté de quelque chose, mais ce n'est pas un junior

ça ne sert à rien de pleurnicher », a déclaré le capitaine tricolore, qui semble avoir le soutien des autres joueurs de l'équipe de France

« Fabrice a déconné », a admis Michael Llodra, qui avait remporté le Masters de double en décembre dernier avec Santoro

« ça lui aurait pris cinq minutes pour appeler son agent et arranger ça, a ajouté Sébastien Grosjean

Moi j'étais là samedi, alors que ma femme accouche dans deux semaines et que j'aurais préféré rester en Floride avec elle

» « Fabrice a fait une erreur », a confirmé Richard Gasquet, avant que le coup de grâce ne soit porté par Arnaud Clément, dont les relations ont toujours été tendues avec Santoro : « Je ne comprends même pas pourquoi Guy [Forget] doit se justifier

Ce n'est pas entre Fabrice et Guy, mais entre Fabrice et toute l'équipe

Personne ici n'aurait fait ce qu'il a fait

» G

A

et F

C