La Coupe est pleine à Monaco

©2006 20 minutes

— 

« Les choses ont changé depuis que Deschamps est parti

Maintenant, c'est le bazar

Je n'étais pas le seul à avoir des états d'âme et à vouloir partir, mais j'ai pu trouver un accord

» Vendu par Monaco à la fin du mercato, Olivier Sorlin, désormais à Rennes, n'hésite plus à tirer sur l'ambulance rouge et blanche

Depuis le départ de Didier Deschamps, qui payait autant l'élimination en Ligue des champions que ses déclarations (« Monaco n'est pas un grand club », avait-il lâché en début de saison), la guerre est déclarée entre ses anciens lieutenants et l'armada italienne importée par son remplaçant Francesco Guidolin

Dans cette ambiance délétère, Patrice Evra, Emmanuel Adebayor ou Toifilou Maoulida ont réussi à changer d'air, au contraire d'Olivier Kapo, pourtant proposé à plusieurs clubs à la fin du marché hivernal

Loin du compte en Championnat, l'AS Monaco (9e) comptait sur ses trois Coupes (Coupe UEFA, Coupe de la Ligue et Coupe de France) pour sauver sa saison

Depuis mercredi soir et une défaire à Colmar (1-0), les coéquipiers de Guillaume Warmuz ont dû faire une croix sur la Coupe de France, s'enfonçant encore un peu plus dans la crise

« La Coupe nivelle les valeurs et on n'a pas été capables de s'en sortir

Nous sommes en manque de résultats », observe le gardien de l'ASM

Le redressement tant attendu passera donc par un résultat positif à Rennes, samedi

En cas d'échec, l'avenir sur le Rocher du controversé entraîneur italien pourrait s'assombrir

Gaël Anger