Les Bleus sur des chardons ardents

©2006 20 minutes

— 

Un an après un Tournoi des VI Nations remporté par la surprenante équipe galloise, la France partira favorite de l'édition 2006

Auréolés de leur sans-faute lors de la dernière tournée automnale, les joueurs de Bernard Laporte débuteront dimanche par une visite à Murrayfield, temple d'un rugby écossais qui n'a remporté que deux matchs lors des trois derniers Tournois

Pour Frank Hadden, le XV du Chardon est toutefois capable de créer la surprise

« C'est mieux de jouer les Français d'entrée

Nous savons qu'ils ont acquis une constance qu'ils n'avaient peut-être pas les années précédentes, estime l'entraîneur écossais

Mais nous pensons que nous avons également une belle équipe, qui a mis à profit les derniers matchs pour engranger de la confiance

» Côté français, la sérénité est de mise, notamment grâce aux retours de trois cadres : Fabien Pelous, Christophe Dominici et Nicolas Brusque

« J'ai envie de montrer autre chose que le coup de tête qui m'a valu neuf semaines de suspension », prévient Pelous, qui égalera le record de sélections comme capitaine (34) détenu par Philippe Saint-André

Quant à Frédéric Michalak, touché aux adducteurs depuis près d'un mois, il a repris l'entraînement hier et sera opérationnel à Edimbourg

« Ce sont des douleurs qui reviennent sans arrêt, notamment lorsque je plaque et que je me relève

Mais pour le XV de France, même sur une jambe, j'irai », confie l'ouvreur du Stade Toulousain

S B