Pauleta réchauffe le Parc des Princes

©2006 20 minutes

— 

Sur une pelouse gelée et à la limite du praticable, le PSG s'est contenté d'un nouveau but de Pauleta pour battre Auxerre (1-0) et se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe de France

Le début de match catastrophique des Parisiens aurait pourtant pu permettre aux Bourguignons de prendre les devants

Jérôme Alonzo était tout d'abord secondé par Bernard Mendy, qui sauvait sur sa ligne une frappe sans angle de Luyindula (2e)

D'une horizontale parfaite, le portier parisien réussissait ensuite une parade désespérée pour éviter un but contre son camp de Landrin (4e), avant de s'interposer brillamment sur deux frappes signées Mignot (12e) et Luyindula (15e) à l'entrée de la surface

Ce premier quart d'heure entièrement auxerrois passé, le PSG se montrait enfin dangereux

D'une subtile déviation, Pauleta trouvait Semak au point de penalty, mais la reprise du Russe était boxée des poings par Cool (42e)

Après la pause, les appuis devenaient de plus en plus délicats et les Parisiens s'installaient progressivement dans le camp adverse

Une légère domination dont Auxerre allait profiter pour placer quelques contres dangereux

Lancé en profondeur, Pieroni croisait sa frappe et trouvait le poteau d'Alonzo (69e)

Finalement, le dénouement intervenait sur un nouveau coup du sort

Excentré sur la gauche, Pauleta voyait son centre légèrement dévié par Grichting, qui lobait Cool (1-0, 74e)

Sur l'action suivante, le Portugais était moins heureux en voyant son aile de pigeon aérienne atterrir sur la barre (81e), ce qui autrait été à coup sûr l'un des buts de l'année

Le PSG, bien que souvent mis en difficulté hier, est toujours en course pour tenter de remporter une 7e Coupe de France

Gaël Anger