Sommet princier pour les SR Colmar

©2006 20 minutes

— 

Duel le plus déséquilibré des 16es de finale de la Coupe de France, Colmar-Monaco se jouera ce soir (19 h) dans un Stadium plein à craquer, garni de 5 000 supporteurs alsaciens

Malgré le gel et les 5 cm de neige qui la recouvre, la pelouse a été déclarée praticable, hier, par l'arbitre Dominique Fraize

Si le spectacle en pâtira, cela devrait en revanche réduire l'écart de niveau entre les deux formations, quatre divisions séparant les professionnels monégasques (9es de L1) des amateurs haut-rhinois (3es de leur poule de CFA2)

« Il ne faut pas se voiler la face, nos chances de qualification n'excèdent pas 5 %, rétorque le milieu et capitaine Régis Kittler

On ne se laisse pas bercer par l'euphorie, mais on y croit

L'idée sera de rester à 0-0 le plus longtemps possible

Ensuite, avec un peu de réussite et d'opportunisme, on ne sait jamais

» Un exploit permettrait en tout cas aux Colmariens d'accéder aux huitièmes de finale pour la première fois depuis 1948

Ils marcheraient alors sur les traces d'autres Verts, ceux du voisin bas-rhinois Schiltigheim, quarts de finalistes de l'édition 2003

Jérôme Sillon

absents L'entraîneur monégasque Francesco Guidolin a décidé de laisser cinq joueurs au repos : Vieri, Chevanton, Plasil, Bernardi et Dos Santos. Camel Meriem est de retour dans le groupe.