Des incidents gâchent la fête du titre à Marseille

FOOT La police a interpellé une quinzaine de personnes…

Avec agence

— 

Incidents dans les rues de Marseille lors la fête du titre de champion de France de l'OM, le 16 mai 2010 à Marseille.
Incidents dans les rues de Marseille lors la fête du titre de champion de France de l'OM, le 16 mai 2010 à Marseille. — P.Valasseris/AFP

Des incidents ont marqué dimanche la fin de la fête organisée à Marseille pour le titre de l'OM, les forces de l'ordre ayant recours à des gaz lacrymogènes pour disperser de petits groupes qui lançaient des projectiles, incendiaient des conteneurs ou s'attaquaient à des commerces.Une quinzaine de personnes ont été interpellées pour dégradations et violences contre les forces de l'ordre. Sur son site, La Provence évoque même un CRS sérieusement blessé à la tête après avoir  reçu un bouchon de bouteille de gaz.

Plusieurs commerces ont eu leurs vitrines brisées, notamment des boutiques de vêtements, de téléphonie et une maroquinerie, selon la même source. Un début d'incendie dans une banque dont les vitres avaient été brisées, a été maîtrisé par les marins-pompiers.
Les premiers heurts se sont produits sur le Vieux-Port, devant la mairie où les joueurs avaient présenté leur trophée. Alors que la foule commençait à se disperser, quelques personnes ont lancé des projectiles (bouteilles, cannettes).


Des conteneurs à ordures incendiés

Débordées sur un côté, selon un membre du service de sécurité de la mairie, les forces de l'ordre ont alors fait usage de gaz lacrymogène, arrivé jusqu'aux narines de certains joueurs qui étaient en train de quitter l'hôtel de ville par l'arrière du bâtiment. Le face-à-face a repris un peu plus loin sur le port, avec quelques dizaines de personnes. Des CRS en tenue anti-émeutes ont alors eu recours à des tirs de grenades lacrymogènes et quelques tirs de flash-ball.

Sur une place proche de la Canebière, des conteneurs à ordures ont été incendiés, répandant pendant quelques minutes une épaisse fumée dans les rues toutes proches. En fin d'après-midi, forces de l'ordre et petits groupes de jeunes continuaient sporadiquement à jouer au chat et à la souris aux abords du Vieux-Port qui, sous haute protection policière, était rendu à la circulation peu après 18H00.