Rallye de Nouvelle-Zélande: Loeb ne s'impose pas

AUTO-MOTO Et Ogier perd tout à 3 virages de la fin...

La rédaction sport avec agence

— 

Le Finlandais Jari-Matti Latvala remporte le rallye de Nouvelle-Zélande, le 9 mai 2010. 
Le Finlandais Jari-Matti Latvala remporte le rallye de Nouvelle-Zélande, le 9 mai 2010.  — REUTERS

Tout arrive en sport. Dimanche, au rallye de Nouvelle-Zélande, Sébastien Loeb n’a pas gagné. A bloc samedi (remontée de la 7e à la 2e place), le français est parti deux fois à la faute dimanche matin. D'abord dans l'ES19 (Whaanga Coast 1 puis dans l'ES21, alors qu'il tentait le tout pour le tout pour reprendre les 17 secondes qui le séparaient du leader, Loeb a encore fauté et compris qu'il ne remporterait pas pour la 3e fois, après 2005 et 2008, le rallye le plus fou du calendrier mondial. Il se consolera avec la 3e place, à 15 secondes et 2 dixièmes de Latvala.

>> L'actu WRC, par ici

Du coup, c’est le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Focus) qui remporte  le 40e rallye de Nouvelle-Zéland. Il s'en est fallu de trois virages pour que Sébastien Ogier (Citroën C4), 2e à deux secondes et 4 dixièmes, ouvre son palmarès en Championnat du monde WRC. Ogier, 26 ans, admirable depuis le départ pour sa première participation en Nouvelle-Zélande, a encore six secondes d'avance sur Latvala au départ de la 21e et dernière épreuve spéciale (Whaanga Coast 2), longue de 30 km. Il a tout perdu, ou presque, à cause d'un tête à queue à trois virages de la fin, sur une piste trempée par la pluie de la nuit, et a terminé la spéciale sans bouclier avant.