Laurent Blanc lâche une info... Jean-Michel Aulas pète un plomb...

FOOTBALL Fins de matchs agitées à Bordeaux et Valenciennes...

La rédaction sport

— 

Laurent Blanc lors du quart de finale de Ligue des champions face à lyon, le 30 mars 2010.
Laurent Blanc lors du quart de finale de Ligue des champions face à lyon, le 30 mars 2010. — Reuters

On ne sait pas si c’est la fin du championnat qui énerve tout ce petit monde mais les couloirs des stades de Ligue 1 ont été bien agités samedi. D’abord du côté de Chaban-Delmas où Laurent Blanc, d’habitude si maître de sa communication a lâché une info de taille. Sur des images captées par Canal +, l’entraîneur de Bordeaux déclare que ce match remporté par son équipe 2-0 est son «dernier» dans ce stade. De quoi renforcer l’hypothèse de voir Lolo à la tête des Bleus après la Coupe du monde.

C'est un beau roman, c'est une belle histoire...

Entre Jean-Michel Aulas et M. Bré, c'est l'amour fou. Et JMA n'a pas pu s'empêcher de déclarer sa flamme à l'arbitre à Valenciennes. «A Bordeaux l'année dernière, on perd sur une erreur de M. Bré ! Ce soir encore, M. Bré nous pénalise sur un penalty inexistant. A l'arrivée, c'est 20 millions d'écart», éructe le président de l'OL au micro de Canal +.  Samedi soir, Stéphane Bré a sifflé un penalty en faveur de VA en fin de match, ce qui permet à Valenciennes de mener 2-1 avant que l’OL n’égalise. «Je ne suis pas persuadé qu'il y avait penalty sur l'action d'Hugo (Lloris). En revanche, je suis persuadé qu'il y a penalty sur le fauchage du pied de Lisandro. Je suis persuadé aussi qu'il doit y avoir une expulsion de Bisevac quand il frappe Lisandro au passage. L'arbitrage n'a pas été cohérent. Trop c'est trop.» De là à ce que JMA demande à Bré de lui rembourser 20 millions d’euros.