Le HBC Nantes ne veut pas tout gâcher

David Phelippeau

— 

Le HBC Nantes de Frédéric Dole est attendu au tournant, ce soir, contre Créteil.
Le HBC Nantes de Frédéric Dole est attendu au tournant, ce soir, contre Créteil. — j.-S. Evrard / 20minutes

Cette saison, le HBC Nantes (8e) a régulièrement fait le grand écart. Début novembre 2009, il tutoie le Top 3 et commence à discuter sérieusement d'Europe. Sept mois plus tard, le club du président Pelletier se prélasse dans le ventre mou du championnat de D1. L'Europe n'est alors plus qu'une chimère et le Top 3 est à des années lumières. Le « H » version 2009-2010, c'est Docteur Jekyll et Mister Hyde.
« Les joueurs n'ont pas abordé la deuxième phase comme la première », reconnaît l'entraîneur Thierry Anti. Résultat : six défaites lors des huit derniers matchs de la phase retour. Le capitaine Frédéric Dole, qui vient de prolonger d'une année sous les couleurs nantaises, ne manque pas d'arguments pour expliquer ce déclin. « On a rapidement vu que le maintien était acquis, donc inconsciemment, cela a joué, indique-t-il d'emblée. De plus, les équipes se sont davantage méfiées de nous après nos performances du début de saison, on était plus ‘‘le Petit H''. » Et enfin, il y a eu les blessures nombreuses et aussi tous ces joueurs en fin de contrat [11 joueurs sur 18 en juin prochain] »
Un dernier argument qui a pesé plus lourd que les dirigeants ne l'imaginent. « C'est vrai, concède Dole, qui a été dans cette situation d'incertitude quant à son avenir. Chacun a un objectif personnel différent, ça crée un éparpillement. En sport collectif, c'est compliqué... » Ce soir, un nouveau revers contre Créteil finirait par faire vraiment désordre.