Karim Benzema: «On dirait qu'on n'est pas des êtres humains!»

FOOTBALL L'attaquant du Real supporte mal la médiatisation de l'affaire de proxénétisme...

M. Go. avec agence

— 

Les joueurs de l'équipe de France, Karim Benzema (à dr.) et Franck Ribéry, lors d'un entraînement à Clairefontaine.
Les joueurs de l'équipe de France, Karim Benzema (à dr.) et Franck Ribéry, lors d'un entraînement à Clairefontaine. — L.Bruno/Sipa

Après Sidney Govou et Ribéry ce week-end, Karim Benzema a réagi à l'affaire de proxénétisme dans laquelle son nom a été cité. «Je ne me sens pas concerné par cette histoire», a d'abord déclaré l'attaquant sur la chaîne espagnole La Sexta. Une source judiciaire française a récemment indiqué que le jeune homme de 22 ans, devrait être prochainement entendu par les enquêteurs parce que Zahia D., une prostituée arrêtée au Zaman Café a affirmé avoir eu une relation sexuelle avec lui quand elle était mineure.

«C'est un peu lourd»

«Je n'ai pas été convoqué, donc l'affaire est close, a précisé un peu plus tard Benzema sur RTL. L'international affirme avoir parlé de tout cela avec son entraîneur, Manuel Pellegrini. Visiblement touché par les rumeurs, l'attaquant supporte mal la médiatisation de cette affaire. «On dirait qu'on n'est pas des êtres humains! Ce n'est pas la première histoire, il y a eu beaucoup de joueurs connus qui ont eu ces problèmes-là qui étaient innocents. Donc voilà, la justice fait son travail. Mais c'est plus par rapport à ma famille et à mes proches que c'est un peu lourd.»

En raison de trop nombreux dérapages, nous avons dû fermer cet article aux commentaires.