Liverpool et la Lazio ont-ils tout donné?

M.Go.

— 

Le capitaine de Liverpool Steven Gerrard (G) et Frank Lampard (D). SIPA/AFP
Le capitaine de Liverpool Steven Gerrard (G) et Frank Lampard (D). SIPA/AFP — no credit

C’est le genre de matchs vieux comme le football. Ceux où on ne fait pas exprès de perdre mais où on ne donne vraiment pas tout pour gagner. Difficile pourtant de croire que les Reds ont pu lâcher le match face à Chelsea dimanche après-midi. Car avec cette défaite, la onzième de sa saison, Liverpool abandonne ses derniers (minces) espoirs de se qualifier pour une Ligue des champions qui se jouera sans Liverpool pour la première fois depuis 2003. Mais quelques doutes sont permis.

Car cette victoire de Chelsea va sans doute priver du titre Manchester United, l’ennemi historique. Et le terrain trompe rarement. Après l’ouverture du score (Drogba qui a exploité une passe en retrait malheureuse de Steven Gerrard), certains cadres de l’équipe ne semblent pas avoir tout donné. Aucune occasion sur l’heure de match qu’il restait à jouer. Idem pour le public d’Anfield, silencieux pendant toute la rencontre. Autour du Stade, des supporters Reds brandissaient des écharpes aux couleurs des deux stades, explique The Guardian.

>> Tout le foot anglais ici

«Je pensais que Liverpool pouvait faire quelque chose. Mais c’était aussi optimiste de  le penser. Le premier but? Ca peut arriver et je suis sûre que Gerrard va le regretter», a expliqué sportivement Sir Alex Ferguson. MU, vainqueur à Sunderland, compte toujours un point de retard sur Chelsea qui doit battre Wigan.

Les Romains, moins discrets

Moins discrets, les supporters de la Lazio ont encouragé avec force… l’Inter qui jouait chez eux au Stadio Olimpico. Spectacle surréaliste pendant 90 minutes où les Romains ont poussé les visiteurs en lutte avec la Roma (ennemie de la Lazzio) pour le titre. Des banderoles en l’hommage de Mourinho, des sifflets contre leur propre gardien, Muslera trop efficace («Il faut perdre, enlève toi du but»). Battus 2-0, les ultres peuvent respirer. Leur ennemi, le club de la Roma s’éloigne du titre. «Une honte pour le foot italien», ont commenté certains observateurs de la Serie A.

>> L'actu de la Serie A ici

Les images: