Jean-Louis Triaud tance ses joueurs

FOOTBALL Lors d'un entretien accordé à «L'Equipe»...

M.Go.

— 

Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, lors d'un match au Parc des Princes, le 10 avril 2010.
Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, lors d'un match au Parc des Princes, le 10 avril 2010. — A.Reau/Sipa

C'est officiel. Depuis ce week-end et leur défaite à Lorient, les Bordelais ont perdu le titre de champion de France. Au vu de leur performance depuis le début de la saison, c'est plutôt l'Europe que les Bordelais vont devoir regarder à la télé. «Je ne suis pas extralucide. Je ne comprends pas comment une équipe aussi bonne peut devenir aussi nulle. On sait bien qu'être meilleur ne suffit pas à gagner. Il paraît que ça fait le charme du football. Moi, je trouve ça agaçant», explique dans L'Equipe de lundi, le président Jean-Louis Triaud, avant d'ajouter, grinçant. La seule chose que je peux vous prédire, c'est que Bordeaux va gagner un titre cette saison. Celui de l'équipe qui aura marqué le plus de points dans la première partie de saison et le moins au cours de la seconde.»

«La bonne nouvelle, c'est qu'ils ont réussi à se maintenir»

Dur avec ses joueurs, Jean-Louis Triaud espère un ultime sursaut d'orgueil. «Les joueurs se sont trahis eux-mêmes. Ceux qui resteront se sont punis tout seul. Au lieu de continuer à jouer la Coupe d'Europe, ils risquent de la regarder à la télé la saison prochaine. Au lieu de réagir de façon responsable et solidaire, tout le monde s'est dispersé et a perdu confiance. Certains ont été déstabilisés par tout ce qui tourne autour du club. D'autres pensent à la Coupe du monde ou à leur avenir... S'ils n'ont plus envie de jouer, qu'ils le disent! Qu'ils me prouvent qu'ils ont le niveau de la L1! La bonne nouvelle, c'est qu'ils ont réussi à se maintenir.»