Le TFC victime du réalisme auxerrois

— 

Auxerre a mis un terme au début de bonne série du TFC (deux nuls, un succès). Très réaliste, le dauphin du leader marseillais a corrigé Toulouse (0-3) grâce à un coup franc du capitaine Benoît Pedretti (47e) et à un doublé de l'avant-centre polonais Ireneusz Jelen (68e et 79e). A quatre journées de la fin du championnat, l'équipe d'Alain Casanova occupe une triste 13e place de Ligue 1. « Le score est très lourd, on paie cher notre entame de deuxième mi-temps, regrette l'entraîneur toulousain. On a réussi 30 ou 35 bonnes premières minutes et on aurait mérité de mener. » Mais André-Pierre Gignac s'est heurté à la meilleure défense de L1 (26 buts encaissés) et, par trois fois, à Olivier Sorin, son impeccable gardien (22e, 58e, 59e). « On a pris le premier but, puis on souffre de la chaleur et ensuite Auxerre nous contre », constate le capitaine Étienne Didot. Le TFC a désormais rendez-vous dimanche à Bordeaux, le tenant du titre en chute libre, qui reste sur quatre défaites et un nul.N. S.