Nantes Rezé à un cheveu de l'élite

David Phelippeau

— 

L'UGS Nantes Rezé Métropole devra lutter jusqu'au bout pour accéder à l'élite.
L'UGS Nantes Rezé Métropole devra lutter jusqu'au bout pour accéder à l'élite. — J.-S. EVRARD / 20minutes

Le NRM devra donc aller chercher son ticket pour la Pro A à Cambrai. Samedi soir, le club nanto-rezéen a bien gagné (3-2) contre son dauphin Chaumont. Mais ce succès ne suffit pas. Le NRM possède deux points d'avance sur Chaumont, mais tout peut encore s'inverser le week-end prochain, lors de l'ultime journée de Ligue B. A Cambrai (4e), les hommes de Martin Demar seront toutefois en position de force car, au pire, ils auront le droit de s'incliner 3-2 pour poinçonner le billet pour l'élite. « Cela va être dur jusqu'au bout, souffle Demar. Mais, on n'a pas craqué hier [samedi]... » Sous entendu, il n'y a pas de raison que sa formation craque la semaine prochaine.

La Ligue de volley emballé
En tout cas, le coprésident Thierry Rose se serait bien passé de quelques jours supplémentaires d'angoisse. « Oui, c'est encore un peu de pression pendant une semaine », reconnaît-il. Samedi soir, il a déjà beaucoup souffert. « Quand tu vois une salle se remplir et que tu est obligé de refuser du monde, la tension est au maximum. C'était chaud, c'était dur! » Le NRM a gagné une bataille, mais pas la guerre. Le tout sous les yeux de quelques membres de la Ligue nationale de volley. « Ils sont restés jusqu'à deux heures du matin, raconte Rose. On a beaucoup discuté. Ils reconnaissent, au vu de l'ambiance, que Nantes peut devenir une place forte du volley français. Ils sont prêts à nous aider. »Reste donc à grimper dans l'élite.