La Ligue des champions s'éloigne

Lauren Horky (AVEC AFP)

— 

Kevin Gameiro (au centre) a marqué le but qui prive Bordeaux de trois précieux points.
Kevin Gameiro (au centre) a marqué le but qui prive Bordeaux de trois précieux points. — F. TANNEAU / AFP

Un peu mieux dans le jeu mais en manque cruel de réalisme offensif, les Girondins de Bordeaux ont concédé une nouvelle défaite samedi à Lorient (1-0), qui les place désormais dans une situation très délicate dans l'optique d'une qualification pour la Ligue des champions. Ce nouveau revers, le quatrième en cinq matchs de championnat, donne matière à nourrir des regrets. A quatre journées de la fin, les joueurs de Laurent Blanc ne pointent qu'au 6e rang et n'ont plus leur destin en mains. Même s'ils devaient remporter leur match en retard contre Valenciennes mercredi, les Girondins seraient devancés d'un point par Lille, et sont désormais tributaires du parcours de Lyon, qui possède deux points d'avance avec le même nombre de matches.

« Pas de plan sur la comète »
Mais Laurent Blanc se refuse à faire des calculs. « A l'heure actuelle, l'objectif est de gagner des matches, on ne fait pas de plan sur la comète. Ça ne sert à rien de regarder les résultats des autres si vous ne prenez pas de points. Et ce n'est pas un problème de pression. La pression, tout le monde l'a. Les joueurs sont conscients de tout, leurs qualités ne se sont pas envolées comme ça. Mais avec ce calendrier compliqué que l'on a eu, avec la Ligue des champions… J'avais espoir avec cette semaine classique de recharger les batteries. Seulement avec les scénarios actuels des matchs [blessures et suspensions], j'ai peur qu'elles se déchargent vite. » Bordeaux risque de vraiment tout perdre. Après le titre, une place en Ligue des champions et même en Ligue Europa. Avant que certains joueurs manifestent leur envie de tester si l'herbe n'est pas plus verte ailleurs.