Mesures drastiques pour la vente de billets pour la demi-finale Quevilly-PSG

La rédaction sport

— 

Des supporters parisiens se sont battus entre eux avant d'affronter les forces de l'ordre, avant PSG-OM, le 28 février 2010
Des supporters parisiens se sont battus entre eux avant d'affronter les forces de l'ordre, avant PSG-OM, le 28 février 2010 — REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les supporters parisiens ne sont pas les bienvenus pour la demi-finale de Coupe de France entre le PSG et Quevilly. Et pour les empêcher de venir, la Fédération française de football et le ministère de l’intérieur ont pris des mesures radicales. Le rencontre ne se jouera pas à huis clos mais elle interdite aux supporters parisiens qui ne devront pas être vus aux alentours du Stade Michel d’Ornano de Caen.

Afin d’interdire l’accès de la billetterie aux supporters du PSG, la vente des billets se fera uniquement dans des points de vente physiques ouverts à Quevilly, Rouen et Caen. Il n’y aura pas de vente par Internet et pas de vente aux guichets du Stade Michel d’Ornano le jour du match. Encore plus draconien, l’achat de billets ne sera ouvert qu’aux personnes résidant dans les cinq départements de Haute-Normandie et de Basse-Normandie (Seine-Maritime, Eure, Calvados, Manche, Orne) et l’identité des acheteurs sera relevée au moment de l’achat. Le nom de l’acheteur figurera sur chaque billet vendu.

>> Pensez-vous que ces mesures soient appropriées? Dites-le nous dans les commentaires...