David de Freitas mis dans un petit placard

David Phelippeau

— 

David de Freitas, en fin de contrat en juin, va quitter Nantes après trois saisons.
David de Freitas, en fin de contrat en juin, va quitter Nantes après trois saisons. — J.-S. EVRARD / 20minutes

Cette saison, à chaque entraîneur, David de Freitas aura eu son statut. « Tricard » avec Rohr, capitaine sous l'ère Furlan, le milieu de terrain des Canaris devrait désormais tester le rôle de réserviste à temps plein avec Gentili.
Le week-end dernier, David de Freitas, remis d'une tendinite, est jugé trop juste et laissé au repos par l'entraîneur Baptiste Gentili. Sans autorisation préalable, le milieu de terrain nantais participe néanmoins, dimanche, à un match d'exhibition au nouveau complexe de foot en salle des frères Cantona.

En conflit avec Waldemar Kita
Lundi matin, la direction du FCN en est informée. Baptiste Gentili indique à son joueur qu'il va être sanctionné et qu'il va devoir aller jouer en réserve. « Si je lui dis de se reposer, ce n'est pas pour le voir sur un terrain le dimanche, explique le coach nantais. Pour moi, c'est une faute professionnelle. Vis-à-vis du groupe, je dois être crédible et le sanctionner. » David de Freitas va donc rejoindre la formation réserviste « jusqu'à nouvel ordre », selon Gentili, qui n'exclut pas de le reprendre avec le groupe professionnel « s'il montre qu'il est bon ». Joint hier, l'ancien Beauvaisien assume. « Je suis en tort, je le sais. J'accepte d'aller en réserve. » Il pourrait cependant ne plus en sortir. L'ex- capitaine nantais est en conflit larvé avec ses dirigeants, notamment son président. Il paie sa spontanéité et sa franchise, qui lui valent dans les journaux quelques déclarations piquantes à l'encontre de sa direction. A tel point que lorsque Jean-Marc Furlan, à son arrivée, le promeut capitaine, le 7 décembre, contre Arles (1-0), le président nantais sort de ses gonds. En fin de contrat en juin prochain, David de Freitas ne sera plus Nantais la saison prochaine. Mais, il n'a pas attendu cette mise à l'écart pour le comprendre.