« Il y a une certaine résignation »

David Phelippeau

— 

Les filles ont eu de la peine à le digérer. C'était devant notre public, face à une équipe du Top 4. On avait quelques points d'avance à cinq minutes de la fin, et on a perdu... Il y a eu beaucoup de frustration. Je sens même depuis cette défaite une certaine lassitude, une certaine résignation chez certaines joueuses. Ce n'est pas bon du tout ça ! Certaines ne sont plus du tout dans le coup. Soit c'est physique, soit c'est mental.
Etes-vous surpris que certainesréagissent de la sorte ?
Oui, c'est bizarre. Après, il faut se dire que toute cette saison, on a beaucoup travaillé et, au final, on n'arrive pas à tout ce qu'on souhaite...
Ce voyage à Basket Landes n'est pas le plus facile pour se refaire une santé...
On va se faire bouger. On va voir si on a une grosse capacité de réaction. Si on ne fait pas une bonne entame, cela risque d'être compliqué. Les joueuses sont conscientes que ce match est important. C'est peut -être ça qui les travaille. Mais, je suis sûr qu'on va réagir et remettre tout ça en place.
On les avait battues très difficilement à l'aller (77-74) après deux prolongations. Elles ont besoin d'une seule victoire pour se maintenir dans l'élite. On va jouer dans une petite salle, très bruyante. C'est très chaud là-bas. Il faut faire abstraction de cette ambiance.