Bernard Lacombe «choqué» par Sidney Govou

N.A.

— 

Le footballeur lyonnais Sidney Govou, le 25 mai 2008 à Lyon.
Le footballeur lyonnais Sidney Govou, le 25 mai 2008 à Lyon. — SIPA

Les propos de Sidney Govou dans l’Equipe de ce mercredi n’ont pas fini de faire du bruit. Bernard Lacombe n’a pas raté l’attaquant aux sept titres de champion de France. «C'est regrettable. Quand on connaît le garçon comme je le connais, on ne peut être que choqué car il a attaqué l'institution OL», charge l’influent conseiller du président Aulas, sur le site du club. Il reproche à son joueur de semer la zizanie à quatre jours du choc contre l’OM: «Je pense que nous avons fait plus de choses pour lui que pour les autres. Qu’il fasse maintenant ce genre de déclarations, c'est un peu déplacé, surtout à quelques jours d'un match déterminant contre Marseille».

Sidney Govou serait-il de mauvaise foi ? «Il a tout gagné avec le club. Il a été maladroit et je ne comprends pas où il veut en venir. Si je me rappelle bien, c'est Claude Puel qui l'a choisi comme capitaine en début de saison, et le club lui a fait une proposition de prolongation de contrat de deux ans parce qu'il avait confiance en lui. Après certains évènements que tout le monde connaît (ndlr: Govou a été vu en état d’ébriété lors d’une soirée au tournoi de tennis de la ville) nous lui avons simplement précisé que nous maintenions cette proposition sous réserve qu'il soit exemplaire.» Depuis le temps qu’il cherche à quitter son club formateur, Sidney Govou va peut-être enfin trouver la porte de sortie.