F1: Les Grands Prix sont-ils toujours aussi ennuyeux?

DEBAT Malgré les aménagements de la fédération internationale...

R.S.

— 

Les F1 perdues dans le désert de Bahrein, pour le premier grand Prix de la saison, le 14 mars 2010.
Les F1 perdues dans le désert de Bahrein, pour le premier grand Prix de la saison, le 14 mars 2010. — REUTERS

Allumer sa télé sur TF1 un dimanche après-midi, juste après le JT de Jacques Legros est déjà un effort en soi. A l’heure du café, quand la digestion commence à faire son effet et qu’on pique du nez, il faut être motivé pour regarder avec assiduité un Grand Prix de Formule 1. Surtout que les tracés et la physionomie des courses n’aident pas toujours le téléspectateur à rester éveillé.

Dimanche à Bahrein, il n’y a avait que quelques palmiers et des grues pour rompre avec la monotonie sablonneuse du décor. Côté sport, peu de dépassements, peu de spectacle et pas vraiment d’animation. On remercie presque Sebastian Vettel d’avoir connu un problème d’échappement pour faire évoluer le classement d'une course insipide, remportée par Fernando Alonso.
 
Pourtant, tout a été fait à l’intersaison pour que la F1 s’anime un peu. Les ravitaillements, qui traînaient en longueur, ont été supprimés. Mais remplies d’essence dès le départ, ce sont des voitures pataudes qui tournent en rond. Au fil des tours, en s’allégeant, celles-ci sont sensées animer la course. Mais à l’œil nu, il faut être expert pour remarquer le changement d’allure. Malgré le retour de Schumi au volant d’une Mercedes et la promesse d’une lutte pour le titre acharnée entre Vettel, Alonso, Hamilton ou Button, il ne sera pas facile pour tout le monde de se passionner pour cette saison de F1…

Qu’en pensez-vous? Les courses vous passionnent-elles encore? Qu’attendez-vous de cette saison? Dites le nous dans les commentaires…