Contador mate ses rivaux sur Paris-Nice

CYCLISME L'Espagnol remporte l'étape de côte et enfile le maillot jaune de la course...

R.S.
— 
Le cycliste espagnol Alberto Contador à l'arrivée de la 4e étape de Paris-Nice.
Le cycliste espagnol Alberto Contador à l'arrivée de la 4e étape de Paris-Nice. — P.Pavani/AFP

Le pistolero a ressorti son calibre. Victorieux à Mende lors de la quatrième étape, Alberto Contador a de nouveau dégainé sur la ligne d'arrivée comme il le fait à chacune de ses victoires. L'Espagnol de l'équipe Astana a lâché tous ses rivaux dans la côte Laurent Jalabert, un raidillon de trois kilomètres dont certains passages dépassent les 20%, pour s'emparer du maillot jaune de leader à l'issue de la 4e étape de Paris-Nice. Lorsqu'il se met en danseuse et décide d'accélérer, le vainqueur du dernier Tour de France est rarement accompagné. Alejandro Valverde (désormais deuxième au général à 24 secondes), Samuel Sanchez, Roman Kreuziger et même Christophe Le Mével ont tenté de s'accrocher à sa roue, avant de lâcher prise.


«Je devais essayer quelque chose parce que cette étape était importante», confie l'Espagnol, malchanceux lors des deux dernières étapes après avoir chuté mardi, puis déchaussé dans le final, mercredi. Malgré cela, il n'était pas «inquiet par ce début de course difficile, parce que Paris-Nice commence vraiment aujourd'hui.» Sous la neige, la course au soleil reste selon lui «difficile à contrôler.» Malgré toutes ces précautions oratoires, le double vainqueur du Tour a fait un grand pas vers la victoire finale, dimanche, à Nice.