Revivez Lille - Liverpool en live comme-à-la-maison

Antoine Maes pour l'avant match (M. P. pour le live)

— 

Les joueurs lillois se congratulent après leur victoire 3-0 en Ligue Europa face au Genoa, le 22 octobre 2009
Les joueurs lillois se congratulent après leur victoire 3-0 en Ligue Europa face au Genoa, le 22 octobre 2009 — A. MAES/20MINUTES

L'avant match

C'est loin, Sevojno. C'était il y a douze matchs européens, en juillet dernier. Le troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Le chemin a donc commencé en Serbie (0-2), et il a été long, très long pour les Dogues. Au bout de ce marathon entamé par un but de Robert Vittek, ils ont gagné le droit de s'offrir Liverpool, sa légende et ses doutes. Le Slovaque n'est plus là, le Losc s'est enfilé un programme «exotique», comme le rappelle Michel Seydoux, et on se dit que pour ce club en quête de reconnaissance, tout démarre maintenant.

Car l'exigence sportive, Lille l'a tutoyée contre Gênes, Valence et Fenerbahçe. Mais avec Liverpool, «on touche la légende du doigt», souligne Rudi Garcia. Celle des drames d'Hillsborough et du Heysel, autant que celle des cinq victoires en Ligue des champions, dont la dernière, contre le Milan AC, en 2005, est entrée directement au panthéon du football, sur l'air de You'll Never Walk Alone. Aux Lillois, on demandera surtout de ne pas trop mater la belle tunique rouge adverse, qui devrait être blanche ce soir. «Ils ont deux bras, deux jambes, comme nous. Gerrard, on s'en inspire, mais sur le terrain, on oublie», promet Yohan Cabaye. Touristes, les joueurs l'ont parfois été, comme à Fenerbahçe, en prenant des photos du stade avant le match. «Mais ça ne nous a pas empêchés de gagner. Dès que l'arbitre siffle, on redevient des Dogues. Contre Liverpool, on ne fera pas un complexe d'infériorité», promet Rudi Garcia. Espérons que le sentiment qui anime les Nordistes reste le même en fin de semaine prochaine, au coup de sifflet finale du match retour.

Un match à suivre et à commenter en live comme -à-la-maison sur 20minutes.fr dès 19h. Comme d'habitude, on vous attend nombreux dans les commentraires...