Cris donne la parole à la défense

Stéphane marteau

— 

A l'aller, Cris (à d.) n'avait pas été pris en défaut par les attaquants madrilènes.
A l'aller, Cris (à d.) n'avait pas été pris en défaut par les attaquants madrilènes. — P. MERLE / AFP

A 32 ans, le Policier verbalise toujours. Jugé par beaucoup sur le déclin, Cris est revenu à son meilleur niveau depuis le début de l'année et est le symbole d'une défense lyonnaise redevenue imperméable (620 minutes d'invincibilité). Mais le capitaine de l'OL, qui est en concurrence avec les Marseillais Hatem Ben Arfa et Mamadou Niang pour le titre du meilleur joueur du mois de février, se garde de tirer la couverture à lui. « En ce moment, nous sommes bien défensivement, parce que tout le monde fait les efforts », souligne-t-il.

« Le Real reste favori »
Le Brésilien estime que l'OL doit s'appuyer sur cette solidité défensive retrouvée pour espérer réaliser l'exploit d'éliminer le Real Madrid, demain, lors des 8es de finale retour de la Ligue des champions. « Nous devrons rester très concentrés dans ce domaine et faire beaucoup d'efforts, car le Real sera déterminé à renverser la tendance sur sa pelouse. » A l'instar de son club, Cris n'a jamais connu la défaite face aux Merengue. Il ne se fait donc pas une montagne de ce nouveau déplacement à Santiago-Bernabeu. « On croit sincèrement en nos chances, même si le Real reste favori. Ce n'est ni plus ni moins qu'un match entre 22 footballeurs, et leurs stars ne nous inquiètent pas plus que ça. Le tout, c'est d'y croire et d'être costaud dans les têtes. »

Benzema forfait

L'attaquant du Real Madrid est indisponible pour affronter son club formateur, demain. Il souffre d'une pubalgie qui le tiendra encore éloigné des terrains pendant deux semaines.