TFC, petite victoire en déchantant

nicolas stival

— 

Hors sujet, l'ailier brésilien Luan (à gauche) est sorti dès la mi-temps.
Hors sujet, l'ailier brésilien Luan (à gauche) est sorti dès la mi-temps. — M. VIALA / DDM

Commençons par les points positifs. Grâce au premier but en L1 de Kevin Dupuis (57e), le TFC a battu Lens, samedi, au Stadium (1-0). Il s'agit du premier succès depuis un mois d'une formation toujours calée à la 11e place, à douze journées du terme de la saison. Alain Casanova se charge lui-même des nombreux aspects négatifs du match. « Pour quelqu'un comme moi qui aime le jeu, qui connaît le potentiel de l'équipe et qui voit un match aussi pauvre, c'est frustrant », assène l'entraîneur toulousain, déçu aussi de l'inhabituelle infériorité athlétique de ses hommes.

Dupuis et Pelé décisifs
Casanova n'a pas hésité à trancher dans le vif après une « très mauvaise première mi-temps, sans mouvement, sans jeu et sans passe », selon le capitaine Mauro Cetto. Les sorties des ailiers Braaten et Luan, inexistants, la rentrée de Dupuis et le replacement de Kazim, titularisé en pointe, sur le côté gauche, ont permis au TFC de relever –un peu – la tête. « On a perdu contre une équipe extrêmement faible », juge cependant le président lensois Gervais Martel, dont les attaquants ont buté sur un excellent Yohann Pelé. Casanova préfère fuir la polémique et préparer le match de samedi à Sochaux, toujours sans M'Bengue ni Gignac, blessés aux adducteurs.