Le NRB rate son rendez-vous avec ses supporters

— 

Une opération séduction ratée. Hier, 2 500 spectateurs avaient pris place dans les gradins de Beaulieu pour soutenir Nantes Rezé contre l' « européen » Mondeville (6e) lors de la 21e journée de Ligue. Affluence record pour du basket féminin, ambiance festive, médiatisation accrue; tout était réuni pour taper un grand coup. Problème, les filles de Laurent Buffard ont proposé un spectacle calamiteux (34 % de réussite au shoot) et subi une défaite logique (57-66). « Ce qui est dommage, c'est qu'il y avait du monde – ce qui est rare en basket féminin – et au final on perd », enrage le coach. Les filles du NRB, qui restaient sur quatre succès d'affilée, ont complètement déjoué. « Je suis déçu de la pression qu'on se met pour faire des matchs comme ça, poursuit Buffard. Il faut avoir une stabilité émotionnelle. Nous, on est trop jeunes, on n'a pas d'histoire, pas de vécu. Vous verrez dans trois ou quatre ans, si on les perdra ces matchs-là ! » En attendant, à six journées du terme, le NRB reste à une belle 4e place au classement.D. P.