Valenciennes replonge dans le Doubs contre sochaux

— 

Johan Audel a inscrit le but nordiste.
Johan Audel a inscrit le but nordiste. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Hier, pour les amoureux de foot, il y avait Arsenal-Manchester ou la finale

de la Coupe d'Afrique des Nations. Mais pour 11 323 nordistes courageux, il y avait aussi Valenciennes-Sochaux (1-1). Ils ont vu un vrai match de L1, souvent indécis, jamais ennuyeux, sauf pour le VAFC, qui ne sait plus gagner à domicile (4 matchs sans victoire). « On a les armes pour, il ne manque pas grand-chose. Mais il manque toujours quelque chose », souffle Philippe Montanier. Son homologue doubiste, Francis Gillot, est à la tête d'une curiosité. Son équipe se bat pour le maintien, et son jeu souvent léché, parfois naïf, reste son arme privilégiée.

Hier, la puissance d'Audel a suffi à donner l'avantage aux Valenciennois sur leur seule occasion avant la pause (1-0, 21e). Pour tenter de revenir au score, Gillot a sorti ses deux milieux défensifs au repos. Audace payante, puisque Perquis a égalisé rapidement (1-1, 54e). Un poil ingrat, le public de Nungesser : en attaque, le trident Ben Khalafallah-Audel-Danic, au premier coup de mou, a entendu scander le nom de Grégory Pujol, qui s'échauffait sur la touche. L'ancien nantais est entré (74e), mais n'a pas changé la face du monde. « En ne gagnant jamais à domicile, on n'avance pas. C'est dommage, on pourrait être plus haut », souligne Fahid Ben Khalfallah. Juché sur sa 11e place, Valenciennes a maintenant plus d'équipes devant lui que derrière. W

A. M.