Coupe de la Ligue: la parole est à la défense

FOOTBALL Tout le monde râle contre cette compétition. 20minutes.fr donne la parole à ceux qui la défendent...

Matthieu Goar

— 

Le Bordelais Franck Jurietti, soulevant la coupe de la Ligue, le 25 avril 2009 au Stade de France.
Le Bordelais Franck Jurietti, soulevant la coupe de la Ligue, le 25 avril 2009 au Stade de France. — B.Horvat/AFP

Grève des supporters, présidents qui bougonnent et entraîneurs qui dénoncent un calendrier surchargé, la Coupe de la Ligue fait encore une fois grincer de nombreuses dents cette saison. Mercredi, jour de la demie entre Toulouse et Marseille, 20minutes.fr expose les critiques et donne la parole à la défense.

 

>> La demie entre Toulouse et Marseille sera à suivre sur 20minutes.fr

 

Une Coupe qui favorise les gros?

C’est le thème le plus récent. Depuis 2009, et pour la première fois, les six clubs européens sont exempts des 16es, et les quatre premiers du dernier championnat sont tête de série lors du tirage des huitièmes et des quarts. Un tirage au sort biaisé qui ne plaît pas à tout le monde. «Il faut protéger nos clubs européens qui ont déjà un calendrier surchargé, rétorqueJean-Pierre Louvel, président du Havre et représentant des clubs professionnels au Conseil d’administration de la LFP. Par contre, je pense qu’il faut revenir sur le système des têtes de série. Ça casse l’esprit d’un tirage au sort.» Ce système récent n’a en tout cas pas dégoûté les clubs de Ligue 2. «Lors des dernières discussions au conseil d’administration de la LFP au sujet de la Coupe de la Ligue, il y avait une quasi-unanimité des clubs de Ligue 2 pour cette compétition. Les équipes de Ligue 1 étaient beaucoup plus mitigés.»
 

Une Coupe qui surcharge le calendrier?
Rares sont les observateurs du foot qui ont réussi à se retrouver dans le calendrier du mois de janvier (Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue) rendu fou par les reports dus à la neige. A la LFP, on souligne que seul un match (Le Mans-Bordeaux) a été reporté et que la Coupe de la Ligue ne se joue pas le week-end (sauf la finale), donc qu’elle ne gène pas le calendrier du championnat. Reste qu’un club comme Bordeaux joue sur quatre tableaux. «Joueurs, entraîneurs et présidents font le même constat tous les ans. Mais personne n’arrive à se mettre d’accord sur une solution. Soit il faut commencer la saison plus tôt l’été, soit il faut passer à 18 clubs en championnat, soit il faut supprimer la Coupe de la Ligue», explique Jean-Pierre Louvel. En 2009, le Conseil d’administration de la LFP (composé entre autres de huit présidents de Ligue 1) a écarté cette dernière solution en votant la poursuite de cette compétition pour trois ans.

 
Une Coupe créée pour la télévision?

«Qui peut assister à une rencontre à 17h un mercredi? Surement pas les supporters qui ont un emploi», râlent les Indians Tolosa dans un communiqué justifiant la grève de leurs encouragements. Ces horaires sont choisis pour le diffuseur France Télévisions (qui a acquis les droits pour trois saisons). La LFP ne s’en cache pas mais en fait un argument en soulignant que cette Coupe permet à certaines équipes de booster leur exposition. «Toulouse-Marseille devrait faire entre 3,5 et 4 millions de téléspectateurs. C'est autant, voire plus que la visibilité de Toulouse lors de toute la Ligue 1 cette saison», glisse-t-on. Toulouse a été diffusé deux fois à ce jour par Canal+ un dimanche soir. Olivier Sadran, le président du TFC, un des grands pourfendeurs de la Coupe de la Ligue, appréciera. «Certains râlent quand le foot passe sur Canal+ ou Orange. On a la chance de diffuser cette Coupe en clair, c’est un point positif», explique Louvel.

 
Une Coupe qui n’attire pas les foules
?
 Selon les chiffres communiqués par la LFP, le Coupe de la Ligue réunit chaque saison entre 400 et 500.000 personnes. Avant Bordeaux-Sedan, l’édition 2009-2010 a réuni 266.000 personnes. Pourtant, pendant le mois de janvier, certains stades semblaient loin d’être pleins. La LFP rappelle que les conditions hivernales n’ont pas favorisé l’affluence et que le club de Lorient a battu son record de spectateurs lors de Lorient-OL. Il est vrai que ce soir-là, le club breton inaugurait une nouvelle tribune.