Nantes Rezé regarde devant

— 

Un petit recadrage de Laurent Buffard à la mi-temps, et ça repart.

Bousculé en première période samedi à Calais (10e) (30-34), le NRB a creusé l'écart dans le second acte et s'est offert une onzième victoire (58-85) dans ce championnat de Ligue. « On a su augmenter notre puissance en défense, explique l'ailière Leslie Ardon, auteur de 8 points samedi soir. On a alors pris confiance et les shoots sont rentrés. »

Au point d'infliger un sévère 28-13 dans le troisième quart-temps à une formation nordiste très diminuée. « C'est un match qu'il fallait gagner si on voulait rester dans le Top 5 », estime Ardon. Preuve que le terme « maintien » n'est plus dans toutes les bouches au NRB... Cinquième au classement avec 8 unités d'avance sur Basket Landes (premier relégable), le club nantais a peut-être une idée derrière la tête. « On s'est fixé de ne pas chuter et de rester dans le haut du tableau. Le Top 5, ça serait bien... et peut-être plus ! » En Ligue, Nantes Rezé a changé de standing. Du statut de lanterne rouge la saison dernière (le NRB a été sauvé administrativement), le club du président Frère est passé à celui d'équipe à prendre au sérieux. « On nous attend tous les week-ends, reconnaît l'ailière. On n'est pas du calibre de Bourges ou Tarbes mais... » Ça viendra peut-être plus vite que prévu. W

D. P.