Les Algériens mettent en cause l’arbitrage

CAN 2010 Après leur défaite 4-0 en demi-finale face aux Égyptiens...

La rédaction sport

— 

A la 39e minutes d'Algérie-Egypte, l'arbitre Koffi Codjia exclue le défenseur algérien Halliche, le 28 janvier 2010
A la 39e minutes d'Algérie-Egypte, l'arbitre Koffi Codjia exclue le défenseur algérien Halliche, le 28 janvier 2010 — REUTERS/Amr Abdallah

Avec un penalty et trois cartons rouges à l’encontre des Algériens, l’arbitre a eu une influence considérable sur le match Algérie-Egypte. «L'arbitre a expulsé gratuitement notre meilleur défenseur [Halliche], c'était bien planifié avant.» Pour Rabah Saâdane, le sélectionneur des Fennecs, la raison de la défaite de l’Algérie face à l’Egypte (4-0) est toute trouvée. Une frustration que partagent ses joueurs. «On a eu deux adversaires ce soir: l'Egypte et l'arbitre», assure le défenseur Madjid Bougherra, dépité.
 
Pourtant, l’expulsion d’Halliche à la 39e minute n’est pas tombée du ciel. Le défenseur prend un deuxième carton jaune pour avoir fauché Meteeb dans la surface. Du côté égyptien, on reconnaît que tout n’a pas été parfait chez les hommes en noir, mais on se refuse à en faire la cause unique de la victoire. «L'arbitrage? Nous ne sommes pas qualifiés justement à cause d'une erreur d'arbitrage, soutient Chaouki Gharib, sélectionneur adjoint des Pharaons. Dans le foot, il y a des erreurs de l'arbitre.» Demandez aux Ivoiriens dont le but à la dernière minute de leur quart de finale n’a pas été validé pour un hors-jeu imaginaire. C’était face à l’Algérie.

>>En raison de débordements, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires.