Ribéry retrouve le terrain... Rooney passe la quatrième...

FOOTBALL Les infos indispensables du foot européen...

R.S.

— 

L'attaquant français du Bayern Munich, Franck Ribéry (en rouge) lors d'un match de Bundesliga contre le Werder Brême, le 22 janvier 2010.
L'attaquant français du Bayern Munich, Franck Ribéry (en rouge) lors d'un match de Bundesliga contre le Werder Brême, le 22 janvier 2010. — C.Jaspersen/SIPA
Rooney passe la quatrième

En un match, le teigneux attaquant anglais s'est envolé en tête du classement des buteurs et a offert à Manchester united la tête de la Premier League. Tout cela grâce à un quadruplé inscrit face à Hull City lors d’un match avancé de la 23e journée du championnat anglais. Les Red Devils possèdent désormais deux longueurs d'avance sur Arsenal et Chelsea, qui comptent un et deux matchs en retard. Ouvrant le score dès la 8e minute, Rooney a attendu la fin de rencontre pour changer de vitesse et passer trois buts en onze minutes (82, 86, 90+3) aux coéquipiers de Bernard Mendy. Il y a des jours où il vaut mieux porter le maillot du PSG.

Darren Ferguson encore loin du niveau de papa


Il ne suffit pas d’être coach et de s’appeler Ferguson pour effrayer Chelsea. Darren, le fils de Sir Alex, s’est incliné samedi en Coupe d'Angleterre face aux Blues avec le club de Preston North End.  Les Blues ont obtenu leur ticket pour les 8es de finale sans souci en s'imposant (2-0). Nicolas Anelka a ouvert le score pour les tenants du titre avant de doubler la mise par Daniel Sturridge.

Ribéry redevient un joueur de foot

Fini les balades en claquettes dans les hôtels d’Abu Dhabi. L’attaquant du Bayern Munich et de l’équipe de France a rejoué, samedi, pour la première fois depuis le 3 octobre dernier. Francky est entré à 22minutes de la fin, à l'occasion du choc remporté face au Werder Brême (2-3). «22 minutes de bonheur», affirme le troubadour des Bleus qui confirme que «c'est toujours difficile de rentrer dans un match comme celui-là après une si longue absence, j'ai eu du mal sur les changements de rythme et sur les accélérations, mais c'est une grande joie.» Raymond Domenech approuve ce message.