Comment Michael Schumacher s'est entretenu pendant trois ans

FORMULE 1 Depuis sa retraite en 2006, l'ancien champion du monde n'a jamais coupé avec le sport...

R.S.

— 

Michael Schumacher, prépare son retour en F1 sur un terrain de football. Voilà ce qui arrive quand on rate un penalty, le 8 juillet 2009 à Wiesbaden, en Allemagne.
Michael Schumacher, prépare son retour en F1 sur un terrain de football. Voilà ce qui arrive quand on rate un penalty, le 8 juillet 2009 à Wiesbaden, en Allemagne. — J.Eisele/REUTERS

«La faim de course s’est réveillée subitement», il y a quelques mois. Pour expliquer son retour en Formule1, la saison prochaine, l’ancien baron rouge de Ferrari n’est pas allé chercher bien loin. A croire qu’il ne s’est jamais fait à cette petite mort que constitue la retraite d’un champion. En trois ans, Michael Schumacher n’a d’ailleurs jamais vraiment décroché. Depuis ce 26 octobre 2006, date de sa dernière apparition en Grand Prix, Schumi a simplement varié les plaisirs en s’essayant dans d’autres disciplines.

Entre deux séances d’essais réalisées pour la Scuderia, ou deux compétitions de karting, l’Allemand a passé beaucoup de temps sur des motos. On l’a vu réaliser des essais pour Honda, Ducati, l’écurie de Casey Stoner, ou participer au KTM Trophee, le championnat de Superbike allemand. Pour piloter incognito, le septuple champion du monde de F1 s'est même trouvé un nom d’emprunt, Marcel Niederhausen, très vite dévoilé par la presse allemande.

Toujours sur les terrains de foot

C’est au guidon d’une de ces motos que le pilote s’est blessé en février dernier. Victime d’une fracture d’un os de la nuque, il n’avait pu effectuer son come-back chez Ferrari, pour suppléer Massa, après l’accident du Brésilien. Aujourd’hui, ces douleurs au cou sont un lointain souvenir. Le nouveau pilote Mercedes, ne ressent plus aucune gêne. «L’été dernier, les délais étaient trop courts pour récupérer. La blessure est complètement guérie. Je n’ai aucun doute sur mes conditions physiques. Je serai apte à disputer toute la saison et jouer à nouveau les premiers rôles.»

En attendant, Schumi a aussi parfait sa préparation physique sur les pistes de ski ou sur les terrains de football. Lorsqu’il fréquentait les circuits, l’Allemand était l’un des piliers de la Nazionale Piloti, l’équipe des pilotes qu’il avait lui-même fondé. Il ne l’a jamais quittée, enchaînant les matchs de charité. Plus présent chez lui, en Suisse, il jouait aussi régulièrement avec le club d’Echichens, tout près de son domicile. Lors d’un match amical en janvier 2008, face à une sélection d’anciennes gloires de L1, Patrice Loko comparait même son niveau à celui d'un ex-pro. Si après cela, il n’est pas capable de réussir son retour en F1…