Ligue des champions: L'OM a loupé le coche

FOOTBALL Battu par le Real Madrid (1-3), Marseille n'a pas profité du faux pas du Milan AC. Direction l'Europa League...

Sandrine Dominique

— 

Groupe C (6e journée)

Marseille 1 - 3 Real Madrid

Dans le match des turbans, l'OM a fait le poids. Le match des turbans, seulement...
Groupe C (6e journée) Marseille 1 - 3 Real Madrid Dans le match des turbans, l'OM a fait le poids. Le match des turbans, seulement... — AFP PHOTO/GERARD JULIEN

Le match de gala a viré au cauchemar. Un penalty raté, Niang sorti sur blessure, les éléments semblaient s'être ligués contre Marseille mardi soir lors de la 6e journée de poule de la Ligue des Champions face au Real Madrid. La défaite (1-3) évitera toutefois aux Olympiens des éternels regrets après le match nul du Milan AC à Zurich (1-1). Mais comme lors des deux précédentes saisons, les hommes de Didier Deschamps devront se contenter de l'Europa League.

>> Revivez le match en live comme-à-la-maison par ici


Le bonjour de CR9

Car mardi soir, dans un Vélodrome transi de froid, l'exploit n'a jamais semblé à la portée des Phocéens. La faute à une entame de match catastrophique avec en guise d'apéritif une faute dans l'axe, à 35m du but de Mandanda. Le genre de boulette qu'il vaut mieux éviter quand en face de soi, il y a Cristiano Ronaldo. Frustré par sa sortie prématurée au match aller, le Portugais s'est rappelé au bon souvenir des Marseillais. Son coup de patte magique est venu se loger en pleine lucarne. Un coup de maître sur lequel le gardien olympien n'a pu que constater les dégâts. Comme le Vélodrome, cueilli à froid. On s'est alors dit que la mission des Marseillais devenait quasiment impossible. Et elle le sera. Même si l'égalisation de Lucho à la 10e minute avait permis d'entretenir l'espoir jusqu'à la pause.

La double peine

Sans forcer mais avec une grande maîtrise des débats, les Merengue vont accroitre leur avance sur un nouveau coup de pied arrêté en seconde période. Albiol, à la réception d‚un corner, placait sa reprise au ras du montant hors de portée de Mandanda (58e). Dur pour Marseille qui aura beaucoup bataillé mais qui a souvent confondu vitesse et précipitation. Le doublé de CR9 à la 80e après une sortie ratée du gardien phocéen était accueilli dans un silence de mort. Il faut dire que le Vélodrome avait perdu sa voix depuis bien longtemps. Lucho ayant manqué l'égalisation à deux partout sur penalty à la 66e. Un penalty obtenu par Niang, blessé au bras gauche par Casillas sur l'occasion. Marseille a peut-être perdu plus qu'une qualification en 8e de finale hier soir.