Jean-Michel Aulas maintient le cap

Stéphane Marteau

— 

« Un Lyon blessé, c'est un Lyon qui griffe rapidement. »

Au lendemain de l'incroyable revers subi par son équipe à Lille (4-3) qui a relégué les Lyonnais au 4e rang de la L1, Jean-Michel Aulas s'est voulu rassurant et est convaincu que son club va prochainement rebondir. En dépit de la mauvaise passe que traversent les partenaires de Cris, en quête d'un succès depuis six rencontres, le président de l'OL refuse de céder à la sinistrose ambiante. « Il n'y a pas de malaise, a-t-il déclaré à l'issue de l'assemblée générale ordinaire et extraordinaire d'OL Groupe. S'il fallait utiliser ce terme pour l'OL, il faudrait utiliser celui de syncope pour les seize équipes qui nous suivent au classement. Il y a des résultats qui ne sont pas en ligne avec ce que nous espérions, mais nous gardons la maîtrise de la situation. »

S'il reconnaît que Claude Puel a été « très affecté » par la défaite en terre nordiste, Jean-Michel Aulas lui a réaffirmé son soutien. « Je l'ai déjà dit qu'il allait aller jusqu'au terme de son premier contrat de quatre ans. Il n'y a pas l'ombre d'une réflexion sur ce sujet ». L'homme fort du club rhodanien est même prêt à envisager toutes les solutions pour sortir l'OL du marasme actuel. « S'il faut recruter, on recrutera. On a la capacité financière pour le faire. S'il faut partir au vert pour mieux se préparer, on le fera. S'il faut donner des garanties à des joueurs, on le fera. S'il faut en faire partir, on le fera. Toute la batterie des dispositions visibles ou invisibles sera prise. Il y aura une réaction construite et élaborée de l'OL », a-t-il indiqué. W