Malgré l'épidémie de grippe A, Tourcoing devra jouer en CEV

— 

Le Tourquennois Jean-Stéphane Tolar.
Le Tourquennois Jean-Stéphane Tolar. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

On joue malgré tout. Demain, Tourcoing affrontera les Suisses de Lausanne, lors du premier tour de la Coupe CEV. Depuis mardi, trois joueurs du TLM sont pourtant atteints de la grippe A : Lars Lorsheijd, Kristian Knudsen et Roland Rademeker. « Mais le règlement européen indique que les joueurs qui n'ont pas pu jouer en raison du virus lors du match précédent n'ont pas le droit de participer à la Coupe CEV », regrette Paulinho, l'entraîneur.

Moralité, le coach brésilien va devoir aller piocher chez les aspirants pour coller au règlement, « puisqu'il faut 12 joueurs sur la feuille de match », explique l'entraîneur. Chez les Tourquennois, tout le monde est sous Tamiflu depuis la semaine dernière, et l'épidémie ne devrait pas aller plus loin. Heureusement, Lausanne ne fait pas vraiment peur, et même amoindri, Tourcoing partira largement favori. « Je n'ai vu que quelques images. Apparemment, ce n'est pas une équipe très haute, mais elle sait jouer vite. Si on peut gagner 3-0, ce serait physiquement intéressant avant le long déplacement de ce week-end à Ajaccio », analyse Paulinho. Et pour les massages, il faudra faire sans le kiné habituel. « C'est lui le premier à avoir été touché. On a dû en prendre un autre », sourit Paulinho. W

A. M.