Pelé absent au moins trois mois, Blondel promu titulaire

Nicolas Stival

— 

Dimanche, lors du décrassage du TFC, Alain Casanova ne cachait pas son inquiétude au sujet de Yohann Pelé, blessé la veille en toute fin de match contre Boulogne (1-0), dans un choc avec le défenseur nordiste Bira Dembélé. Les examens médicaux passés hier par le gardien géant de 27 ans (1,96 pour 89 kg) ont confirmé les craintes de l'entraîneur toulousain. Pelé souffre d'une rupture du ligament postérieur du genou gauche. Il ne devrait pas se faire opérer, mais sera absent des terrains pour une durée de trois à quatre mois. Au mieux, le gardien toulousain pourrait reprendre la compétition au mois de mars.

L'ancien Manceau, débarqué cet été pour succéder au néo-Bordelais Cédric Carrasso, joue de malchance depuis son arrivée au Stadium. Victime d'une fracture au 4e métatarse de la main droite en amical contre Bordeaux, le 18 juillet (1-0), il n'avait rejoué que près de deux mois plus tard, le 12 septembre à Nancy (0-0). De plus en plus convaincant au fil des rencontres (huit en L1, quatre en Ligue Europa), il avait été le meilleur Toulousain samedi face à Boulogne, pour son retour après deux matchs de suspension, consécutifs à une expulsion à Marseille (1-1).

Pour pallier la longue absence de Yohann Pelé, le TFC n'a pas prévu d'embaucher un nouveau portier. Le club fera donc confiance à Olivier Blondel (30 ans) qui, du fait des différents soucis de Pelé, a quasiment joué autant que lui cette saison (huit matchs de L1 et deux en Ligue Europa). « C'est un bon gardien de Ligue 1 », témoigne le coach toulousain. Le technicien insiste beaucoup sur « sa rage de vaincre, sa volonté de progresser, sa capacité à rester concentré durant tout un match et aussi sa grande présence derrière la défense ».

Très émotif et habitué au banc de touche, Blondel devra assumer son changement de statut. Le Normand n'avait jusqu'à présent été titulaire qu'au tout début de la saison 2005-06, en Ligue 2 avec Le Havre, son club formateur qu'il a quitté pour rejoindre Toulouse en 2008. Mais un début de championnat catastrophique du HAC avait contraint l'entraîneur de l'époque, Thierry Uvenard, aujourd'hui adjoint de Alain Casanova, à l'écarter au profit du tout jeune et déjà très prometteur Steve Mandanda...

Pour suppléer Blondel, le TFC ne pourra pas compter sur l'habituel n° 3 du poste avant janvier. Le très jeune Aveyronnais Marc Vidal (18 ans) souffre en effet d'une fracture du 5e métatarse. C'est donc le Tarnais Anthony Loustallot, encore mineur (17 ans), qui jouera les doublures dès jeudi contre les Serbes du Partizan Belgrade en Coupe d'Europe. Le natif d'Albi s'est déjà assis sur le banc courant novembre, contre Rennes (3-2) puis à Nice (1-0), en raison de la suspension de Yohann Pelé et de l'indisponibilité de Marc Vidal. Une blessure ou une expulsion de Blondel le propulserait rapidement sur le devant de la scène, comme cela est déjà arrivé au Rennais Abdoulaye Diallo, suppléant de Nicolas Douchez dimanche à Lyon (1-1). Petit clin d'oeil du destin : Loustallot et Diallo sont tous les deux nés le 30 mars 1992. W