Main de la grenouille: Karim Benzema défend Thierry henry

FOOTBALL Sur le plateau de Téléfoot, l'attaquant du Real s'est confié...

M. Go. avec agence

— 

Karim Benzema a marqué le premier but face à l'Autriche le 14 octobre 2009 lors d'un match de qualification pour la coupe du Monde 2010.
Karim Benzema a marqué le premier but face à l'Autriche le 14 octobre 2009 lors d'un match de qualification pour la coupe du Monde 2010. — C PLATIAU / REUTERS

Karim Benzema n’était pas aux côtés de Thierry Henry au moment où l’attaquant français se mettait à dos tous les Irlandais du monde. Ignoré par Raymond Domenech, il ruminait à ce moment-là sa déception sur le banc. «Non je (ne) savais pas (qu’il y avait eu main)», a répondu le joueur sur le plateau de Téléfoot, indiquant l’avoir appris le lendemain. «Je (ne) pense pas que ce soit un tricheur. (Il ne) faut pas oublier tout ce qu'il a fait pour l'équipe de France», a poursuivi l’attaquant du Real qui ne comprend pas les critiques sur la joie des Bleus. «Quand l'arbitre a sifflé, peu importe le but, peu importe ce qu'il y a eu, on savait qu'on était qualifiés pour la Coupe du monde, on était tous contents.»

«On parle beaucoup de jeu»

Benzema est revenu aussi sur son intégration difficile chez les Bleus. «C'est toujours difficile d'être sur un banc de touche quand on aime jouer au foot, c'était ses choix du moment (choix du sélectionneur Raymond Domenech, ndlr), l'essentiel, ce qu'on retient, ce n'est pas "Benzema n'est pas rentré en jeu", mais "on est qualifiés pour la Coupe du monde"», a déclaré le joueur.

 

L'ancien joueur de Lyon a aussi été interrogé sur le fait que le sélectionneur Raymond Domenech ne parle jamais de football ou de tactique avec la presse. Benzema a évoqué des «réunions» en équipe de France où le sélectionneur «ne parle que de foot, ce n'est basé que sur le foot, la tactique». «Sachez qu'on parle de système, on parle beaucoup de jeu, on fait beaucoup de vidéo», a-t-il conclu.