Tiger Woods se plante en voiture, la police enquête

GOLF Quelques zones d'ombre subsistent sur l'accident du numéro 1 mondial...

R.S.

— 

Le golfeur Tiger Woods, le 27 septembre 2009 à Atlanta, aux Etats-Unis.
Le golfeur Tiger Woods, le 27 septembre 2009 à Atlanta, aux Etats-Unis. — T.Maury/SIPA

L’Amérique a retenu son souffle pendant une bonne demi-heure, vendredi soir en apprenant l’hospitalisation du meilleur golfeur au monde. Accidenté à la sortie de sa propriété, en Floride, le Tigre était annoncé «dans un état grave» par la plupart des chaînes de télé américaines. Pendant quelques minutes, Wikipedia, l’a même considéré comme cliniquement mort.

Sauf que Tiger Woods est sorti l'hôpital avec seulement quelques coupures au visage. Et personne ne peut affirmer  qu’elles sont réellement les séquelles de sa sortie de route. Lors du choc de sa Cadillac contre une borne à incendie, puis un arbre, les airbags de la voiture ne se sont pas déclenchés, prouvant que le golfeur circulait à une allure réduite.

«Un accident très étrange»

Selon la police, c’est la femme du sportif, Elin, alertée par le bruit, qui l’aurait extirpé du véhicule en brisant une vitre avec un club de golf. «Quand les secours sont arrivés, sa femme était là et il était au sol, il saignait de la bouche et du nez», indique Gary Bruhn, le maire de Windermere, sur CNN.

«Ce n'est qu'un accident, mais (la police) doit enquêter pour savoir ce qui s'est passé. Cela pourrait prendre plusieurs jours avant que l'on ait une conclusion». Deux jours avant l’accident, un tabloïd américain avait évoqué des problèmes dans le couple du golfeur, dénonçant même un flirt entre Woods et une hôtesse d'un club newyorkais. Mais samedi, la porte parole de la police ne faisait aucun raccourci. «Nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une affaire conjugale», laissant les Américains sur l’impression du maire de la ville: «celle d’un accident très étrange…»