La fédération allemande d'athlétisme réhabilite une athlète

JO Elle avait été écartée par les nazis...

M. Go. avec agence

— 

Plus de 70 ans après les faits, une championne juive privée de JO par les nazis s'est vue reconnaître un record par la fédération allemande d'athlétisme (DLV).

 

«Lors de son 45e congrès, la DLV a décidé de reconnaître comme record allemand la performance de Gretel Bergmann», a indiqué mardi le président d'honneur de la fédération, Theo Rous.

 

Le 30 juin 1936, l'athlète juive de 22 ans avait franchi 1,60m établissant un nouveau record d'Allemagne. La DLV va envoyer une lettre à l'athlète âgée aujourd'hui de 95 ans pour lui annoncer la nouvelle.


Remplacée par un homme


La championne avait été sélectionnée pour les JO de Berlin mais parce qu'elle était juive le pouvoir nazi décréta ses performances insuffisantes et la fédération sportive du Reich avait refusé de reconnaître son record.

 
Gretel Bergmann avait été remplacée aux JO par une concurrente, Dora Ratjen, qui s’est par la suite avéré être… un homme. Elle  vit depuis 1937 aux Etats-Unis avec son mari, sous le nom de Margaret Lambert.