Titrées à sept, maintenues à quinze ?

— 

C'est un premier titre pour le rugby régional, et il est synonyme d'espoir. Ce week-end, les Villeneuvoises, relégables à XV en première division, sont devenues championnes de France à VII, en battant Bobigny (12-7). Les Nordistes sont même allés chercher leur bouclier à la mi-temps de France-Samoa, sur la pelouse du Stade de France.

Une parenthèse bénéfique dans l'optique du maintien ? « Psychologiquement, ça peut nous aider à prendre confiance en notre valeur. Mais ça peut se retourner contre nous si on continue à jouer comme au VII. C'est à quitte ou double », souffle l'entraîneur, Manu Laurette. A deux matchs de la fin de la phase aller, le pari est encore loin d'être gagné, puisque les Villeneuvoises sont avant-dernières. « Sur notre potentiel, je nous accorde 100 % de chance de nous maintenir, rigole-t-elle. Mais si je dois ajouter les autres paramètres, je dirais maintenant qu'on a une chance sur deux », conclut le coach. W

A. M.