Les Toulousains vont mettre les bouchées doubles d'ici à Noël

Nicolas Stival

— 

Privé de Xavier Pentecôte, Alain Casanova, l'entraîneur des Violets, va demander 
au jeune Ahmed Soukouna de faire ses preuves en attaque.
Privé de Xavier Pentecôte, Alain Casanova, l'entraîneur des Violets, va demander au jeune Ahmed Soukouna de faire ses preuves en attaque. — M. VIALA / DDM

« Le penalty de Nice ? C'est un fait de jeu, on ne va pas y passer la semaine. » Hier, Alain Casanova a définitivement évacué la polémique sur la main de Cheikh M'Bengue, dimanche, punie par Loïc Rémy, auteur du seul but du match (1-0). « On est revenus frustrés, on pense tous que la décision est sévère. Maintenant, il faut se projeter vers les prochains matchs. »

L'entraîneur du 11e de Ligue 1 a de quoi faire. Entre samedi (TFC-Boulogne) et le 23 décembre (TFC-Bordeaux), son équipe va disputer huit rencontres - six de L1, deux de Ligue Europa -, soit une tous les trois jours. « On ne jouera pas à onze, tout le monde participera », lâche Casanova. Enfin, presque tout le monde. Fodé Mansaré (genou gauche) est à l'arrêt pour trois semaines. Il côtoie Mauro Cetto, Antoine Devaux et Xavier Pentecôte à l'infirmerie.

« J'ai beaucoup de solutions, sauf au niveau offensif derrière "Dédé" [Gignac], avec la blessure de Xavier et la jeunesse et l'inexpérience d'Ahmed [Soukouna] », observe le technicien violet. Le stagiaire professionnel (19 ans), entré à cinq minutes de la fin à Nice, pourrait avoir son mot à dire dans les prochaines semaines. Même si Casanova prévient : « Ahmed stagne un peu depuis quelque temps, sur les plans mental et technique. Ce n'est pas facile, car il joue peu. A lui de me montrer que j'ai raison de compter sur lui. » Les ailiers Luan et Daniel Braaten peuvent également dépanner en pointe, pour faire souffler Gignac, qui suivra un programme aménagé cette semaine afin de gérer son début de pubalgie. W