«Tout le monde nous tape dessus»

— 

MATCH DE LIGUE 2
MATCH DE LIGUE 2 — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Comment avez-vous vécu la qualification pour le Mondial avec l'Algérie ?

Ce n'était que du bonheur. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde en Algérie. On a senti tout un pays derrière nous. Les incidents en Egypte ne nous ont pas empêchés de nous qualifier. Ils ont cassé notre bus au Caire... Mais je n'ai pas eu peur même si j'étais à côté d'une des vitres qui a été brisée. On savait qu'ils n'allaient pas nous faire de cadeau. C'était une petite guerre.

Votre périple en sélection a dû vous faire du bien moralement...

Oui, car c'est vrai qu'à Nantes, on est dans une situation délicate. Après, on est quatrièmes de Ligue 2 à un point du deuxième. Je ne vois pas pourquoi il y a tout ce cinéma autour de nous. On ne peut tout pas tout gagner non plus. Regardez les résultats de Bordeaux et Lyon... Vous, les médias, vous êtes trop exigeants avec nous. Il faut nous laisser travailler. On fera les comptes au mois de mai prochain. C'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens, non ? En ce moment, tout le monde nous descend, nous tape dessus. Quand ça va bien, vous ne le dites pas. Si on ne monte pas en fin de saison, vous pourrez nous taper dessus !

Sur un plan personnel, comment avez-vous vécu les critiques (voir encadré) ?

Dès que je fais deux ou trois mauvais matchs, on dit que j'ai pris le melon, que je manque d'humilité. C'est faux ! W

Recueilli par David Phelippeau