Le melting-pot chypriote

— 

L'Apoel Nicosie regroupe pas moins de sept nationalités. Comme souvent en basket, ce sont les Américains qui sont les plus nombreux (5 notamment avec Brandon Heath passé par Orléans en 2007-08). Auxquels, il faut ajouter trois Chypriotes, un Serbe, un Belge, un Israélien, un Croate et un Malien. Jacques Monclar, l'ancien entraîneur d'Antibes désormais consultant sur Canal+, juge : « Ce n'est pas mal toute cette diaspora car l'équipe aura moins d'identité. »

Frédéric Sarre a pointé le défi physique qui attend ses joueurs dans la raquette. Quatre joueurs de l'Apoel Nicosie culminent à plus de 2,06 m notamment le Serbe Aleksander Radojevic et le Malien Ousmane Cissé. Tous deux sont passés sans succès par la NBA : trois clubs et quinze matchs pour Radojevic, autant de clubs pour Cissé mais aucune apparition. Et on trouve aussi l'Américain Darrin Fowlkes, 42 ans, qui écume depuis 10 ans les clubs de l'île. W

F. H.